Accueil -> Dr. Ali Darwish

Dr. Ali Darwish

Le 25 mars 2017, une bombe contenant du gaz chimique frappe l’entrée de l’hôpital Latamneh à Hama et provoque la mort du Dr. Ali Darwish, un chirurgien orthopédique spécialisé, alors qu’il était en salle d’opération. Le Dr. Darwish, conscient des dangers d’une telle attaque, a refusé de laisser son patient et a continué à l’opérer jusqu’à succomber à un œdème pulmonaire. Il a payé le prix de sa vie pour sauver celle d’un autre. Le Dr. Ali Darwich était l’un des deux seuls chirurgiens orthopédiques au nord de Hama.

Date du décès : 25/03/2017 (40 ans)

Dr. Ali Ahmad Al-Darwish est né le 4 février 1977 à Kafr Zeita, au nord de Hama. Père de trois enfants, il était également le seul soutien familial de sa sœur et de ses enfants suite au décès de son mari.

Diplômé de l’université d’Alep, il s’était spécialisé en chirurgie orthopédique à l’hôpital national de Hama et avait travaillé dans plusieurs établissements médicaux comme l’hôpital spécialisé de Kafr Zeita ou encore l’hôpital Al-Wissam.

Après le décès du Dr. Ali Darwish, la situation médicale à Hama, particulièrement au nord, a continué de se dégrader. Les bombardements aériens se sont intensifiés et un grand nombre d’hôpitaux ont été mis hors-services.

Conditions du décès :

Il est 14 heures à Lathamneh au nord de Hama lorsqu’un hélicoptère passe au dessus de l’hôpital de la ville et lâche une bombe contenant du chlore. À ce moment-là, le Dr. Ali Darwish, accompagné de son assistant et d’un anesthésiste, est en pleine opération.

Le chlore se répand dans l’hôpital souterrain, dépourvu de système de ventilation, affectant tout le personnel médical. L’air devient toxique. Conscient du danger, le Dr. Ali Ahmad Al-Darwich refuse pourtant de laisser son patient.

“Il a refusé de partir pour pouvoir sauver le patient” a précisé Abadah al-Mansour le porte-parole de l’hôpital.

L’inévitable se produit. Le Dr. victime du gaz toxique, tombe inconscient. Il est transféré en urgence dans l’hôpital le plus proche pour faire une radio des poumons. Alors qu’il est de nouveau transféré vers un autre hôpital pouvant le prendre en charge, le Dr. Ali Darwish meurt d’un œdème pulmonaire.

« Sans le docteur Ali, il n’y a plus qu’un seul chirurgien orthopédique, et il ne peut pas répondre au besoin de toute la population », a déclaré le responsable du Directorat de santé de Hama.

“ll est intolérable de cibler les personnes les plus vulnérables, les patients hospitalisés, avec des armes chimiques. Le Dr. Darwish est un véritable héros et nous offrons nos plus sincères condoléances à sa famille. Son courage et son engagement sont les mêmes que tous les professionnels de la santé en Syrie qui risquent leur vie chaque jour pour servir les patients” Dr. Ziad Alissa, Président de l’UOSSM France